8 avr. 2009

Du blanc dans mon jardin


Du blanc et du vert, un duo dont je ne me lasse pas, beau comme un bouquet de mariée !




La fraîcheur de ces couleurs m'a toujours séduite, il en émane un charme gracieux et reposant.

Annuelles, vivaces, persistant, bulbes ...

Parmi les invités dans ce duo de blanc et vert, il y a des fleurs de poiriers, installés en espalier le long du mur de notre grange. A côté se trouve un fusain rampant "Harlequin" Euonymus fortunei et une euphorbe résistant à toutes les saisons. J'aime particulièrement son feuillage vert clair en ce moment. En dessous, une spiraea arguta aux mille et une fleurs blanches, et je lui en suis reconnaissante car elle fait partie des dernières à avoir été plantée. Une gentillette renoncule tout de blanc immaculé et une superbe primevère ramenée d'une promenade dans la campagne. Au milieu, l'Herbe aux goutteux, podagraria Variegatum, au feuillage bicolore.

L'Herbe aux goutteux
L'Herbe aux goutteux, appelée aussi "Petite Angélique" ou "Pied de chèvre", était utilisée autrefois pour soigner la goutte et les rhumatismes sous forme de compresses. Cette vivace est rustique et rampante et forme des rhizomes. Elle a été plantée au pied de mon figuier, à l'ombre, dans une terre maintenue fraîche et ne craint pas le calcaire. Elle peut être envahissante mais elle se divise très facilement. Elle fleurit l'été en formant de petites ombelles blanches, ce qui donne un ensemble très léger à ce tapis bicolore. Ses feuilles ourlées de crème ont l'avantage d'éclaircir ce coin plus ombragé. Il existe aussi une variété au feuillage uni, d'allure plus "sauvage" et très belle à mon goût de par son côté très naturel.


7 commentaires:

  1. Ton blog est d'une grande douceur et très agréable à visiter.
    Une documentation intéressante, une bonne lecture.
    Oui, le blanc a succédé au jaune et prépare l'arrivée du bleu. Ce sera pour Pâques.
    Je prépare un petit post sur mes pulsatilles que j'adore.
    Quant à l'herbe aux goutteux, j'ai encore mal au dos d'en avoir nettoyer un massif sauvage où elle envahissait des hortensias et des silènes. A te lire, tu me la ferai presque aimer.
    Merci de tes visites.

    RépondreSupprimer
  2. de quoi s'imaginer tous ces fleurs et feuillages dans mon jardin...c'est vrai que c'est doux le blanc mélé au vert...

    RépondreSupprimer
  3. Là, tu parles de ce qui fâche: l'herbe aux goutteux. Le plus grand massif de mon jardin en était envahi. Voilà des années que je tente de l'arracher, d'y introduire des concurrentes vigoureuses comme la valériane... tous les 3 ans, l'herbe aux goutteux gagne et recouvre à nouveau tout! Cette année, j'abandonne et je lui laisse le massif ad vitam éternam!...

    RépondreSupprimer
  4. blanc et vert, le raffinement.. quant à l'herbe aux goutteux, je n'arrive pas à m'en débarrasser non plus... d'un petit godet planté il y a plusieurs années, toute une plate bande en est envahie ... c'est vrai que c'est un joli feuillage, mais trop vigoureux à mon goût... J'ai trouvé autre chose pour le remplacer, qui lui ressemble mais envahit beaucoup moins... le Peucedanum ostruthium 'Daphnis'

    RépondreSupprimer
  5. En effet le blanc et vert l'association parfaite sans faute de goût ... la spirée arguta je l'adore elle est tellement gracieuse... et comble tous les espaces vides en avant des arbustes. Bonne fêtes de Pâques à toi et ta famille.

    RépondreSupprimer
  6. J'arrive enfin a acceder a ton blog, ta mosaïque est belle. Merci pour tous tes commentaires sur mon blog et celui de PJH. Bises

    RépondreSupprimer
  7. j'aime la fraîcheur de tes photos et de tes textes mais dis donc après le blanc quel est ta couleur en sommeil: le bleu comme dit la sauvageonne ou le rose!

    RépondreSupprimer