5 août 2014

Le chat - Charles Baudelaire

Le chat - Charles Baudelaire (extrait)

Sophie

C'est l'esprit familier du lieu ; 
Il juge, il préside, il inspire 
Toutes choses dans son empire ; 
Peut-être est-il fée, est-il dieu ? 

Quand mes yeux, vers ce chat que j'aime 
Tirés comme par un aimant, 
Se retournent docilement 
Et que je regarde en moi-même, 

Je vois avec étonnement 
Le feu de ses prunelles pâles, 
Clairs fanaux, vivantes opales, 
Qui me contemplent fixement.


                                                                       "Le chat", section II, Les fleurs du mal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire